Cours de piano pour débutants, enfants et adultes

Comment travailler le piano ?

Cette méthode s’adresse aux enfants qui ont minimum 5 ans. Les parents savent bien qu’on ne peut pas laisser un enfant de cet âge, seul face à son piano. Pour avoir du plaisir à jouer du piano, l’enfant devra pratiquer au moins 15 minutes par jour. Un effort régulier est nécessaire pour bien progresser. L’élève sera ainsi vite récompensé par la joie et la fierté de pouvoir jouer de beaux morceaux, seul ou à deux.
Un professeur de piano hebdomadaire est vivement conseillé pour valider une à une les leçons de cette méthode efficace. Il lui est recommandé d’entourer ou de mettre en évidence les fautes fréquentes (de note, rythme, phrasé, technique…) afin que l’élève s’en souvienne et puisse les corriger lors de son travail personnel entre chaque cours.
Une bonne concentration est demandée avant l’exécution de chaque exercice ou morceau, et l’enfant devra bien s’écouter tout au long du morceau joué.
Sauf écarts de doigts, les yeux de l’élève devront plus fixer la partition que le clavier qu’il finira par mémoriser. La partition reste, en effet, le seul outil utile pour bien jouer, avec les corrections et annotations du professeur.
Les doigtés mentionnés devront être respectés scrupuleusement, car ils signalent un changement de position de la main. Trop souvent les enfants ont tendance à se précipiter avant de jouer, mieux vaut prendre son temps pour réfléchir avant de jouer la première note d’un morceau. Ce temps bref est utile pour préparer à l’avance les mesures qui s’annoncent.
Les mains doivent toujours rester prêtes à jouer sur le clavier, même si, durant un instant, une main n’a rien à jouer.
Le fait d’avoir une lecture d’avance (pendant que l’élève joue une mesure, il doit pouvoir lire et préparer dans sa tête la mesure suivante) est travaillé naturellement dans Au cœur du piano grâce aux exercices ciblés de lecture de notes et de rythmes. Il est recommandé d’encourager l’enfant à rejouer plusieurs fois un passage si celui-ci bloque sur un point précis. C’est par la pratique régulière, sérieuse et ciblée sur les difficultés, que le plaisir finit par venir.
Il est normal que l’enfant soit stressé lorsqu’il joue devant son professeur ou devant d’autres personnes (parents, famille, amis…). Ce stress peut engendrer quelques fautes anodines que l’enfant corrigera rapidement (gestion du stress à force de s’habituer à jouer devant d’autres personnes…).
Il faut éviter à tout prix la dramatisation (sorte de mise en scène inconsciente) de la fausse note ou de l’erreur. Il arrive, en effet, que certains enfants se culpabilisent juste après cette faute et enlèvent leurs mains du clavier. Cette attitude stoppe le processus de concentration. Il faut donc apprendre à relativiser toutes les fautes, à les surmonter et à les corriger sereinement.
Enfin, le travail d’un morceau de piano doit d’abord se faire lentement, afin que tout soit assimilé sans faute et en un rythme régulier (point essentiel en musique). La vitesse au tempo indiqué ne se travaille qu’une fois le morceau parfaitement su. D’une manière générale, le piano demande à la fois « rigueur-concentration » (notes, rythmes) et « écoute-sensibilité » (phrasés, nuances, expression personnelle).

Laisser un commentaire

Panier

0

Votre panier est vide.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.